Nous suivre La Revue du Jouet

Toys « R » Us : l’horizon s’éclaircit

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Toys « R » Us : l’horizon s’éclaircit

Selon les informations publiées par notre confrère LSA, l'enseigne irlandaise Smyths Toys a annoncé le rachat des 93 magasins de Toys « R » Us en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

Si ce rachat est accepté par les autorités de la concurrence, il permettrait au groupe, déjà propriétaire d’un parc de 110 magasins en Grande-Bretagne, de s'implanter sur le Vieux continent et d’y devenir le numéro un de la distribution de jouets et d'articles pour bébé.

Fondée en 1986 par les quatre frères Smyth, l'enseigne a aujourd’hui gagné la partie sur le marché du jouet au Royaume-Uni où Toys « R » Us a été récemment contraint de liquider ses activités. Le rachat des activités de l’enseigne américaine, pour un montant de 96,7 M$, porte sur 93 magasins. Le siège social de l’entreprise serait maintenu à Cologne, en Allemagne, et les 2.000 emplois de la filiale seraient sauvegardés. « Toys « R » Us est bénéficiaire dans cette région, dispose d’une équipe de direction compétente et de nombreux clients fidèles, a expliqué Tony Smyth, l’un des dirigeants de Smyths Toys. C’est une bonne base pour notre expansion. » Detlef Mutterer, président de Toys « R » Us pour l'Europe centrale, s'est également félicité de ce rachat et s'est dit impatient de travailler avec les équipes de Smyths Toys, une enseigne avec laquelle il compte de nombreux fournisseurs communs.

Parallèlement, la situation de l’enseigne américaine évolue favorablement outre-Atlantique. Si Toys « R » Us a finalement refusé l’offre d’Isaac Larian, président de MGA Entertainement, qui proposait 675 M$ pour reprendre les 274 points de vente américains et 215 M$ pour les 82 magasins canadiens, les administrateurs du groupe ont annoncé, lors d'une audience au tribunal des faillites de Richmond, que l'offre de la société d’investissement Fairfax, qui propose 300 M$ pour le parc canadien, était acceptée. Le rachat doit désormais être approuvé par les autorités canadiennes.

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Le jouet s’est remis à niveau avant les grandes manœuvres

Le jouet s’est remis à niveau avant les grandes manœuvres

Alors que bon nombre de secteurs d’activités restent dans l’incertitude après avoir subi de plein fouet la crise sanitaire, le marché des jeux et jouets affirme sa résilience avec une croissance de 15 %[…]

15/09/2020 | ActualitéConsommation
Maxi Toys repris par l’actionnaire familial historique de King Jouet

Maxi Toys repris par l’actionnaire familial historique de King Jouet

Osmo lance le « STEAM building »

Osmo lance le « STEAM building »

LA FJP a élu son nouveau Comité directeur

LA FJP a élu son nouveau Comité directeur

Plus d'articles