Nous suivre La Revue du Jouet

Retour à l’équilibre

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Retour à l’équilibre

Selon les données de NPD Group, le marché français des jeux et jouets termine l’année 2019 à l’équilibre et obtient même de meilleurs résultats que ses voisins européens.

 

Une année transitoire de  « convalescence »… Après les difficultés rencontrées en 2018 (- 5 %), le secteur s’est maintenu en 2019 sur les ventes du permanent (janvier-septembre) comme sur le dernier trimestre qui concentre à lui seul 55 % des ventes annuelles de jouets, pour atteindre un chiffre d’affaires annuel de 3,5 milliards d’euros.

Le marché continue sa transformation structurelle avec un léger recul des enseignes spécialisées du fait de la fermeture de près d’une centaine de magasins depuis un an dans l’Hexagone. En revanche, la montée des circuits alternatifs se poursuit, redistribuant les cartes du secteur. La progression des ventes en ligne, qu’elles soient issues des pure-players comme des sites Internet des magasins, est ainsi estimée à  6 %.  

 

L’année des classiques

« 2019 reste une année de convalescence, souligne Frédérique Tutt, expert mondial du marché du jouet pour The NPD Group. Nous sommes à la charnière de changements majeurs pour le secteur qui vont affecter le secteur pour la décennie à venir. Toutefois, dans un contexte social toujours tendu, les résultats du marché français ne sont pas alarmants et sont même meilleurs que ceux que l’on observe dans d’autres pays européens comme le Royaume-Uni, l’Espagne ou l’Italie. »

De 2019, on retiendra notamment que les classiques restent au top puisque ce sont les trois catégories des figurines d’action, des poupées et des jeux société qui se sont imposées. En effet, avec une croissance des ventes de 20 % en 2019 par rapport à l’année précédente, les figurines d’action se sont démarquées et inspirées de plusieurs secteurs dont le divertissement, les jeux vidéo et la pop culture. « Grâce aux figurines Fortnite, Harry Potter et au phénomène FunKo Pop !, la catégorie a eu le vent en poupe et a fédéré plusieurs tendances transversales comme l’actualité cinéma, la culture pop, la collection ou même encore les jeux vidéo », explique Frédérique Tutt.

Autre succès de l’année 2019, les poupées dont les ventes ont enregistré une progression de 15 %. Là encore, la catégorie a bénéficié de plusieurs moteurs de croissance, dont l’engouement pour les mini-poupées (+ 31 %), le succès du deuxième volet de La Reine des Neiges sorti juste avant Noël et l’anniversaire emblématique de Barbie qui a fêté ses 60 ans. « Que ce soit chez les filles ou les garçons, les collections ont confirmé leur remarquable dynamisme avec une croissance de 26 % en 2019, poursuit Frédérique Tutt. Plus d’un jouet sur huit acheté en France en 2019 était un jouet collectionnable. »

Troisième catégorie la plus performante de l’année, les jeux de société ont affiché une progression de 10 %. Parmi les grands gagnants, on compte les cartes stratégiques Pokémon, les grands classiques Monopoly, Uno et Trivial Poursuit, ainsi que le concept Gravitrax qui, au-delà de son pack de démarrage en 2018, a su se diversifier et proposer des extensions pour augmenter sensiblement les possibilités de construction.  

 

L’année du cinéma

Le deuxième opus de La Reine des Neiges a « délivré » ses promesses : les ventes de jeux et jouets liés au film ont décollé dès sa sortie, plaçant la franchise en deuxième position derrière Playmobil dans le top des propriétés du mois de décembre. Les licences – florissantes grâce à l’actualité cinématographique exceptionnelle et la multitude de blockbusters à l’affiche – ont terminé l’année sur une croissance de 4 %, représentant ainsi plus de 22 % des ventes de jeux et jouets en France. Disney a particulièrement brillé dans l’orchestration des lancements de six films à fort impact sur le secteur : Toy Story 4, Star Wars, Captain Marvel, Avengers : Endgame, La Reine des Neiges et Spider-Man.

 

Top 10 des jouets les plus vendus en décembre 2019

Rang

Fabricant

Jouet

1

Giochi Preziosi

: L.O.L. Surprise! Hairgoals

2

Lunii

: Fabrique à histoires

3

Vtech

: Kidicom Advance

4

Vtech

: Kidi Secrets Selfie agenda électronique

5

Giochi Preziosi

: L.O.L. Surprise! 2 En 1 Glamper

6

Vtech

: Kidizoom Duo

7

Ravensburger

: Gravitrax Starter Set

8

Vtech

: Kidizoom Smartwatch Dx2

9

Giochi Preziosi

: L.O.L. Surprise! Sparkle

10

Playmobil

: Ecole aménagée

 

« Une nouvelle ère s’ouvre en 2020, conclut Frédérique Tutt. Entre une natalité en berne, un vent de dé-consommation qui souffle sur nombreux secteurs de l’économie et la progression des valeurs écoresponsables, les acteurs du jouet doivent rester prudents quant à l’avenir. Pour renouer avec la croissance, il est impératif pour l’industrie de continuer à se renouveler en innovant et en répondant aux attentes d’un public toujours plus exigeant. 2020 sera l’année du consommateur ! »

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Baromètre exclusif: Le chiffre du mois : 39 %

Baromètre exclusif: Le chiffre du mois : 39 %

39 %, c’est la proportion d’enfants de 4-14 ans qui ont mis au moins un livre sur leur liste de Noël (mesure réalisée entre les 13 et 19 novembre 2019(*)). 2 enfants sur 5 ! À l’heure du[…]

13/01/2020 | Actualité
Faites vos jeux !

Faites vos jeux !

Une bonne entrée de saison

Une bonne entrée de saison

Entreprises

Entreprises

Plus d'articles