Nous suivre La Revue du Jouet

Optimisme et ambitions

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Optimisme et ambitions

Le Groupe Educa Borràs – FDJ Ninco s’avance avec sérénité vers cette fin d’année, fort des meilleurs résultats de son histoire affichés lors de son dernier exercice clos au 31 mars 2022 ; et d’une confiance dans sa stratégie, sa créativité et ses nombreuses nouveautés.

 

Le portefeuille de licences a ainsi été étendu avec l’incorporation de nouvelles propriétés parmi les plus importantes d’ayant-droits comme Paramount, Warner, France TV, BBC, Planeta Junior et, plus récemment, Sega. En outre, les produits phares du groupe font régulièrement l'objet d'une communication constante dans le magazine professionnel du secteur, ce qui donne une visibilité maximale à sa large gamme et à ses principales nouveautés.

Au terme de l'exercice clos en mars dernier, le groupe espagnol a réalisé, pour la première fois de son histoire, un chiffre d'affaires de plus de 40 M€, en hausse de 6 % par rapport à l'exercice précédent au cours duquel il avait déjà atteint un montant record. Malgré le contexte inflationniste, le groupe a clôturé l'année avec une marge brute plus que satisfaisante qui, associée à un contrôle strict des coûts, a permis à l'EBITDA de croître de 24 % à plus de 6 M€. L'EBIT a augmenté de 28 % pour atteindre plus de 4,5 M€ (12 % du chiffre d'affaires), tandis que le bénéfice net du groupe a atteint près de 3 M€. « Ces résultats s'expliquent par plusieurs facteurs-clés, explique José Maxenchs, président du groupe : une croissance durable, en contrôlant la rentabilité individualisée de tous nos produits, sur l’ensemble de nos marchés ; une meilleure présence sur à l’international où nous serons plus compétitifs grâce à l'évolution du taux de change de l'euro par rapport au dollar ; notre engagement en faveur de la durabilité et de la différenciation de nos produits ; le talent et l'engagement de notre personnel ; ainsi que la faible dépendance à l'égard des importations en provenance de Chine. En effet, le fait de disposer de deux usines en Espagne nous permet de produire à des coûts compétitifs, de minimiser l'impact de l'augmentation des coûts du transport international, d'être plus flexibles face aux demandes des marchés et de permettre à nos clients de ne pas avoir à anticiper leurs propres achats et, par conséquent, de s'endetter financièrement. »

Le groupe Educa Borrás, né de la fusion des marques Borrás (fondée en 1894) et Educa (fondée en 1967), n'a cessé de croître de manière organique, mais aussi à travers les acquisitions de Fábrica de Juguetes en 2011 et de Ninco Desarrollos en 2018, filiales fusionnées en 2021 dans l'actuelle FDJ Ninco. Le groupe emploie plus de 180 personnes et ses deux usines produisent plus de 80 % des produits qu'il commercialise, et presque 100 % de ceux destinés à l’exportation.

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets (septembre 2022)

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets (septembre 2022)

Après avoir connu une baisse très sensible sur l’été, le marché publicitaire des jouets et jeux a semblé s’adoucir en septembre où il n’affichait qu’un repli de 13 %. Un 7e[…]

15/11/2022 | CommunicationKantar
Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets (Août 2022)

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets (Août 2022)

Parti pour durer

Parti pour durer

Haba fait durer le jeu

Haba fait durer le jeu

Plus d'articles