Nous suivre La Revue du Jouet

Modelco a rechargé ses batteries

Bruno Bokanowski
Modelco a rechargé ses batteries

Au mois de mars 2015, Goliath annonçait le rachat de la marque Modelco et de ses stocks. Un peu plus d’un an plus tard, les objectifs ont-ils été atteints ? Le point avec Philippe Bernard, directeur général des deux entités.
Petit rappel des faits : quels étaient les objectifs de l'acquisition de Modelco, il y a un an ?
Goliath s'est fixé, depuis quelques années, une stratégie de développement en deux axes majeurs. Primo, la croissance interne via l'ouverture de filiales dans les pays les plus importants en Europe et au-delà (États-Unis, Pologne…) ; secundo, la croissance externe par l'acquisition d'entreprises comme Pressman outre-Atlantique, et donc Modelco en France. Pourquoi Modelco ? Tout simplement parce que Goliath, qui dispose d'un savoir-faire et d'une expertise reconnus dans les domaines du jeu de société et du loisir créatif, avait déjà commencé à investir les catégories du plein air et du garçon. Or, sur cette dernière, Modelco possède une grande légitimité et une forte notoriété auprès des enseignes de la distribution, notamment sur le segment de la radiocommande où Goliath avait effectué ses premiers pas avec le dragon volant.

Un an plus tard, êtes-vous en phase avec les investissements consentis ?
La première étape, et la plus importante à nos yeux, consistait à conserver l'autonomie et l'indépendance de la société Modelco en termes de fonctionnement, sous l'autorité – comme Goliath France – de la maison-mère. Ensuite, nous avons souhaité maintenir les effectifs qui disposent d'une grande expertise du marché des jouets garçons, en confiant notamment le marketing et le développement à Patrick Semporé. Enfin, nous avons conforté l'activité principale de Modelco, à savoir la radiocommande, en apportant à la gamme une dimension marketing qui lui garantit une meilleure visibilité auprès des consommateurs ; et nous avons déniché des gammes typées garçons comme Gob Smax et Stikbot, ainsi que des produits de plein air comme l'Hoverball.

A termes, comment vont s'articuler les activités de Modelco ?
L'entreprise va clairement garder la radiocommande en tant qu'activité de base. A partir de là, nous allons y ajouter des lignes de produits garçons et plein air qui ont une durée de vie d'environ trois ans minimum, soit un cycle normal dans l'activité du jouet. Nous allons donc continuer à bien marquer la différence entre les marques Goliath et Modelco : le jeu et les loisirs créatifs pour la première, le garçon et le plein air pour la seconde. Ainsi, par souci de cohérence, le Phlat-ball passera très prochainement sous la bannière de Modelco.

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Goliath fait l'acquisition de Vivid Toy Group

Goliath fait l'acquisition de Vivid Toy Group

Jusqu’à présent détenue par Privet Capital, la société Vivid est présente dans plus de 60 marchés du monde entier, et intervient dans la totalité des différents circuits de[…]

14/11/2018 | ActualitéDossiers
La Toys Run est de retour !

La Toys Run est de retour !

Merci les jouets !

Merci les jouets !

Les valeurs sûres du jouet français

Les valeurs sûres du jouet français

Plus d'articles