Nous suivre La Revue du Jouet

Ludendo va jouer serré

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Ludendo va jouer serré

Le groupe Ludendo, détenteur de l’enseigne La Grande Récré, a demandé son placement en redressement judiciaire auprès du Tribunal de commerce de Paris.

En cause, une dette de 105 millions d’euros à laquelle se sont ajoutées les mauvaises performances de l’entreprise durant la période stratégique de Noël dernier : - 5,6 % vs un marché en baisse de 0,8 %. En mal de trésorerie, Ludendo a dû demander une nouvelle ligne de crédit de 75 M€, que les banques ont cette fois refusée, précipitant ainsi la cessation de paiement.

En attendant la recherche d’un repreneur pour les 400 magasins et 2.500 collaborateurs que compte l’enseigne dans le monde, dont 252 en France, cette procédure va permettre au groupe de faire face à ses difficultés temporaires. « Nous allons tout mettre en œuvre, avec le concours des deux administrateurs judiciaires, pour que le groupe – dont le résultat opérationnel reste positif – adapte son financement à son plan de marche opérationnel pendant la période d’observation de six mois qui devrait s’ouvrir », a expliqué la direction du groupe à l’un de nos confrères, assurant également que « l’activité continue et que les salaires, primes et frais seront payés à 100 % durant toute la période. »

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Toys « R » Us et Picwic : c’est oui !

Toys « R » Us et Picwic : c’est oui !

L'Autorité de la concurrence innove en analysant comme un seul marché la vente en ligne et en magasin des jouets : elle autorise la prise de contrôle conjoint de Luderix International (Picwic) par Jellej Jouets (Toys[…]

19/04/2019 | ActualitéDistribution
Baromètre exclusif : les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Baromètre exclusif : les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

La petite enseigne qui monte…

La petite enseigne qui monte…

De Barbie à Montessori

De Barbie à Montessori

Plus d'articles