Nous suivre La Revue du Jouet

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Après une année 2019 où la pression publicitaire a progressé de 10 %, le mois de janvier – qui demeure l’un des plus faibles de l’année – s’est inscrit dans la même tendance avec une croissance à deux chiffres (+ 17,6 %). Néanmoins, rappelons que l’an dernier à la même période, l’activité publicitaire des jeux et jouets accusait un net repli de 32 %. Autrement dit, avec près de 5,2 M€ bruts investis dans la communication, le niveau global de pression brute n’a pas rattrapé celui de 2018.

 

Activité publicitaire des jeux et jouets – Détail par marché

Univers plurimédia(*) constant – Cumul à date N vs N – 1 – Investissements bruts en K euros

 

Janvier 2019

Janvier 2020

Evolution en %

Total marché

4 389 K€

5 160 K€

+ 17,6 %

Autres jouets et jeux

1 992 K€

2 703 K€

+ 35,7 %

Jouets et jeux filles

868 K€

1 468 K€

+ 69,3 %

Jouet et jeux garçons

1 326 K€

476 K€

- 64,1 %

Jouets et jeux 1er âge et préscolaire

3 K€

353 K€

+ 13 279,0 %

Jeux de société

200 K€

160 K€

- 20,2 %

 

L’activité du marché par segment souligne le dynamisme particulier de trois univers. Tout d’abord, le segment des « autres jouets », et notamment les jeux de construction, a multiplié par 6 sa pression brute vs janvier 2018. Par ailleurs, l’univers des jouets et jeux pour filles, qui s’est nettement démarqué tout au long de 2019, a continué à fortement communiquer (+ 69 %). Enfin, dans une moindre mesure, notons également la hausse des jouets du 1er âge, sur le segment des peluches et des jouets pour nourrissons. Quant à l’univers des garçons, après des mois de repli, sa tendance est restée inchangée avec des budgets bruts amoindris de 64 %, tirés vers le bas par le marché des figurines.

 

Activité publicitaire des jeux et jouets – Détail par média

Univers plurimédia courant – Cumul à date N vs N – 1 – Investissements bruts en K euros

 

Janvier 2019

Part de marché

Janvier 2020

Part de marché

Total média

4 389 K€

 

5 160 K€

 

Presse

53 K€

1,2 %

41 K€

0,8 %

Radio

247 K€

5,6 %

390 K€

7,6 %

Télévision

3 961 K€

90,3 %

3 909 K€

75,7 %

Publicité extérieure

5 K€

0,1 %

4 K€

0,1 %

Cinéma

 

 

52 K€

1,0 %

Internet Display(**)

122 K€

2,8 %

765 K€

14,8 %

 

Côté médias, le mois de janvier s’est caractérisé par une hausse manifeste du display(**) dans le mix des annonceurs. En effet, bien que les budgets se soient maintenus en télévision, les annonceurs ont nettement renforcé leur présence sur les bannières, habillages de pages ou vidéos instream. Internet a ainsi représenté 15 % de la pression globale du marché et, de fait, fait baisser la part de marché de la télévision à 76 % contre 90 % en janvier 2018. Autre média profitant de la croissance du marché : la radio. La pression brute a progressé de 58 % sur ce média qui gagne 2 points de sa part de marché. A l’inverse, les publicités ont diminué dans la presse grand public : - 23 % de budget brut.

 

Activité publicitaire des jeux et jouets – Top 10 annonceurs

Univers plurimédia constant – Cumul à date N vs N – 1 – Investissements bruts en K euros

 

Janvier 2019

Janvier 2020

Evolution en %

Total

4 389 K€

5 160 K€

+ 17,6 %

Giochi Preziosi

755 K€

1 210 K€

+ 60,2 %

Lego

159 K€

1 083 K€

+ 581,6 %

Panini

1 196 K€

986 K€

- 17,5 %

Epoch d’enfance

416 K€

532 K€

+ 27,8 %

Spin Master

332 K€

297 K€

- 10,5 %

Hasbro

278 K€

206 K€

- 26,1 %

Playmobil

304 K€

182 K€

- 40,2 %

Edit. Planeta de Agostini

0 K€

142 K€

 

Wizards of the Coast

0 K€

133 K€

 

Goliath

456 K€

102 K€

- 77,7 %

 

Depuis 2018, le nombre d’annonceurs ne cesse de diminuer et janvier 2020 ne fait pas exception. Le portefeuille des médias est ainsi passé de 54 à 36, puis à 29 intervenants en ce début d’année. Giochi Preziosi, leader du marché depuis 2019, a continué à faire croître ses investissements de 60 % sur le mois de janvier. L’an dernier, à la même période, Panini tenait la tête du classement, mais s’est nettement désengagé du marché en janvier 2020 (- 18 %). En deuxième position, Lego revient massivement dans les médias avec une pression 7 fois supérieure cette année. Au final, le dynamisme des leaders s’est confirmé dans leur part de voix puisque le Top 10 pèse 94 % du marché contre 89 % en janvier 2018.

 

 (*) Univers plurimédia : presse, radio, télévision, publicité extérieure, Internet display et cinéma.

(**) Le périmètre Internet Display est basé sur le desktop uniquement, et ne comprend donc pas le mobile, les réseaux sociaux ni le programmatique.

 

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

La FJP sonne l’alarme

La FJP sonne l’alarme

Toy Industries of Europe (TIE) et la Fédération française des Industries Jouet-Puériculture (FJP) ont publié une enquête(*) portant sur près de 200 jouets sans marque achetés à des[…]

30/06/2020 | Fédération
Le chiffre du mois : Un 51 %... Qui vaut 61 %

Le chiffre du mois : Un 51 %... Qui vaut 61 %

Construction et plomberie, le duo gagnant !

Construction et plomberie, le duo gagnant !

Noël 2021 commence à Deauville

Noël 2021 commence à Deauville

Plus d'articles