Nous suivre La Revue du Jouet

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Sur le mois de novembre 2018, bien qu’en amont de la période de Noël, la pression publicitaire des fabricants de jeux et jouets a reculé de 5,2 % sur l’ensemble des médias, ce qui a généré un ralentissement de la croissance du marché sur le cumul annuel janvier-novembre. En effet, les investissements bruts se sont élevés à 265,6 M€ : une évolution modeste, mais toutefois positive au regard du résultat des années précédentes puisque le marché affichait - 5 % en 2016 et - 3 % en 2017, contre une hausse de 3 % cette année.

 

Activité publicitaire des jeux et jouets – Détail par marché

Univers plurimédia constant – Cumul à date N vs N – 1 – Investissements bruts en K euros

 

Cumul annuel 2017

Cumul annuel 2018

Evolution en %

Total marché

259 947 K€

265 581 K€

+ 2,2 %

Autres jouets et jeux

97 014 K€

99 262 K€

+ 2,3 %

Jeux de société

52 306 K€

55 211 K€

+ 5,6 %

Jouet et jeux garçons

51 361 K€

51 214 K€

- 0,3 %

Jouets et jeux filles

39 137 K€

41 899 K€

+ 7,1 %

Jouets et jeux 1er âge et préscolaire

20 130 K€

17 995 K€

- 10,6 %

 

Du côté des segments, on observe une activité à deux vitesses. D’une part, les campagnes publicitaires pour les jeux de société se sont renforcées avec une croissance supérieure à la moyenne. De fait, ce segment a contribué pour moitié à la hausse globale du marché, devant celui des jouets et jeux pour filles qui a affiché une hausse de 7,1% de pression brute. D’autre part, l’enveloppe budgétaire a légèrement diminué concernant les jouets pour garçons (- 0,3 %), quand l’univers du 1er âge et du préscolaire reculait sensiblement dans les médias avec un budget brut en évolution négative de 10,6 %.

 

Activité publicitaire des jeux et jouets – Top 10 annonceurs

Universplurimédia constant – Cumul à date N vs N – 1 – Investissements bruts en K euros

 

 

Cumul annuel 2017

Cumul annuel 2018

Evolution en %

Total marché

259 947 K€

265 581 K€

+ 2,2 %

Hasbro

44 946 K€

32 637 K€

- 27,4 %

Goliath

20 624 K€

22 163 K€

+ 7,5 %

Lego

17 008 K€

21 483 K€

+ 26,3 %

Giochi Preziosi

20 443 K€

17 368 K€

- 15,0 %

Mattel

19 924 K€

17 187 K€

- 13,7 %

Splash Toys

13 825 K€

15 140 K€

+ 9,5 %

Vtech

14 946 K€

13 548 K€

- 9,4 %

Spin Master

12 654 K€

13 397 K€

+ 5,9 %

Playmobil

11 373 K€

11 807 K€

+ 3,8 %

Megableu

6 945 K€

9 616 K€

+ 38,5 %


Le Top 10 des annonceurs a de nouveau confirmé le repli du leader Hasbro qui, au cumul, a semblé réduire sa pression brute sur les médias traditionnels (hors Internet mobile, programmatique et réseaux sociaux non comptabilisés dans cette pige) ; tout en rappelant que le fabricant avait fortement augmenté ses investissements médias en 2017, créant ainsi un effet de base cette année. Giochi Preziosi (- 15 %), Mattel, (- 13 %) et VTech (- 9 %) sont venus compléter la liste des désengagements au cours de la période sur ces mêmes médias. A l’inverse, d’autres annonceurs ont renforcé leur présence et dynamisé le marché tels que Lego (+ 26 %), notamment sur les toupies Ninjago Spinjitzu, et Megableu (+ 39 %) sur l’ensemble de sa gamme de jeux.

 

Activité publicitaire des jeux et jouets – Détail par média

Univers plurimédia courant – Cumul à date N vs N – 1 – Investissements bruts en K euros

 

Cumul annuel 2017

Part de marché

Cumul annuel 2018

Part de marché

Total média

259 947 K€

 

265 581 K€

+ 2,2 %

Presse

3 243 K€

1,2 %

2 875 K€

1,1 %

Radio

1 175 K€

0,5 %

2 058 K€

0,8 %

Télévision

247 369 K€

95,2 %

254 807 K€

95,9 %

Publicité extérieure

202 K€

0,1 %

203 K€

0,1 %

Cinéma

2 326 K€

0,9 %

457 K€

0,2 %

Internet Display

5 632 K€

2,2 %

5 181 K€

2,0 %

La répartition par média a confirmé la suprématie et l’importance de la télévision pour une filière qui lui a encore consacrée une grande partie de son budget médias (96 %). Pour compléter ce dispositif, les fabricants ont aussi communiqué à la radio en y renforçant leurs publicités (+ 75 %), tandis que la part dédiée à la presse a reculé de 11 %. La vidéo semble donc primordiale pour les marques qui ont également diffusé leurs créations sur le Web sachant que, dans 72 % des cas, les spots publicitaires instream diffusés étaient une simple reprise du spot télévisé. 

 

(*) Univers plurimédia : presse, radio, télévision, publicité extérieure, Internet display et cinéma.

(**) Le périmètre Internet display est basé sur le desktop uniquement, et ne comprend donc pas le mobile, les réseaux sociaux ni le programmatique.

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Distribution

Distribution

Implantations L’enseigne Jouets Sajou, propriété du groupe WDK Partners, poursuit son développement en France et dans les territoires d’Outre-mer avec l’ouverture de quatre magasins. Le premier dans le[…]

15/11/2019 | Distribution
Produits

Produits

Communication

Communication

Entreprises

Entreprises

Plus d'articles