Nous suivre La Revue du Jouet

Le marché vise le doublé

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le marché vise le doublé

Photographer Jeremy Lloyd Stylist Machiko Tanaka

© ©2017 Mattel.

Selon les prévisions de la Fédération des industries Jouets-Puériculture (FJP), le marché français des jeux et jouets se dirigerait vers une hausse de 2 % en 2017, porté par la quasi-totalité des catégories.

Après une année 2016 en légère croissance (+ 1 %, soit un chiffre d’affaires de 3,43 milliards d'euros) et un démarrage plutôt lent sur le 1er semestre, le marché des jeux et jouets a affiché une nette reprise au 3e trimestre 2017 où il a progressé, hors jouets d’extérieur, de 6,7 % (source : panel NPD EPoS).

Un regain généré par les ventes de jeux et jouets sous licence, les nombreux lancements, les innovations dans toutes les catégories et l'expérience de jeu de plus en plus appréciée. Au regard de ce net regain de croissance et des tendances fortes prévues sur la fin d’année 2017, la Fédération française des industries Jouet-Puériculture et le groupe NPD s’accordent pour estimer la croissance annuelle du marché des jeux et jouets autour de 2 % en 2017, grâce notamment à une hausse de 3 % sur la saison (octobre à décembre). 

Le Jouet demeure ainsi une valeur sûre et un budget préservé par les familles à l’occasion des fêtes de Noël, un moment crucial pour la filière puisque la saison a représenté 58 % des ventes de l’année 2016, et le seul mois de décembre 33 % (source : panel NPD EPoS). En 2016, 226 millions de jouets ont été vendus en France, soit une dépense annuelle de 248 € par enfant, classant ainsi notre pays au 2e rang européen derrière le Royaume-Uni et au 5e rang mondial (source : panel NPD EPoS)

Une des forces du marché des jeux et jouets réside dans la progression de la quasi-totalité de ses catégories. À titre d'exemples, à fin septembre 2017, selon les données du panel NPD EPoS, l'ensemble de la catégorie des poupées (mini-poupées, poupées mannequins ou grandes poupées et poupons) avait augmenté de 10 % par rapport à 2016 ; les figurines d’action et accessoires affichaient une progression de 8 % ; les jeux et puzzles, déjà en hausse de 6 % en 2016, poursuivaient sur leur lancée avec une croissance identique à date ; les jouets de 1er âge avaient inversé la tendance sur les neuf premiers mois de l’année (+ 1 %) après des résultats négatifs en 2016 ; et les peluches continuaient à croître (+ 1 %) après une très bonne année 2016 (+ 11 %).

 

De nombreux signaux sont au vert

 

Quelles sont donc les prévisions et les tendances pour cette fin d’année 2017 ? Comme la  FJP l’avait inscrit dans ses perspectives, le jeu de société continue son ascension au travers de nouvelles pratiques comme les jeux d’évasion, mais aussi grâce aux jeux de stratégie pour la famille ou encore aux jeux traditionnels. Les valeurs s’attachant à la pratique du jeu, en particularité la convivialité et les échanges, semblent aujourd’hui avoir le vent en poupe. Par ailleurs, l’actualité cinématographique n’ayant jamais été aussi riche de blockbusters d’ici à la fin de l’année, les ventes de jeux et jouets sous licence en profitent pleinement, notamment au niveau des figurines d’action et des véhicules. Quant aux séries animées diffusées à la télévision, elles rencontrent un fort succès, démontrant ainsi l'importance de la créativité du contenu proposé aux enfants. 

De même, les grands classiques tels que les poupées et autres jouets traditionnels, qui ont axé leur stratégie sur le renouvellement et l’innovation, devraient largement contribuer à augmenter le nombre de cadeaux dans la hotte du Père Noël, cette année. Enfin, cette année plus que jamais, la technologie s’est invitée dans les jouets en investissant de nombreuses catégories : drones, peluches, robots… Les achats de jouets STIM (Science, Technologie, Ingénierie, Mathématiques), de leur côté, seront vraisemblablement favorisés par l’instauration des programmes scolaires visant à enseigner le code informatique en primaire et au collège.

 

Les nouvelles pratiques de consommation

 

Les achats de jouets en ligne…

La proportion des consommateurs achetant des jouets sur Internet progresse : 82 % des parents d’enfants âgés de 3 à 11 ans en ont déjà acheté.

La confiance en la sécurité des jouets…

96 % des parents ont confiance dans la sécurité des jouets. 75 % font confiance aux marques, 68 % aux indications sur les emballages (tranche d’âge, descriptif…) et 67 % aux normes et labels.

Des consommateurs responsables…

62 % des parents interrogés se disent de plus en plus soucieux du caractère éthique de la marque et/ou de l’entreprise, soit une augmentation de 13 points depuis 2014. Par ailleurs, 60 % déclarent donner une seconde vie aux jouets grâce aux dons autour de soi (famille et amis). Enfin, le tri des emballages de jouets est devenu une pratique très répandue (92 % des parents interrogés). 

(Source : Baromètre Institut des Mamans – FJP, échantillon de 540 parents d’enfants de 3-11 ans en France métropolitaine – Mai 2017).

 

Chaque mois, recevez la newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Le Sticker Art se positionne

Le Sticker Art se positionne

Du nouveau, sur le segment des loisirs créatifs, avec l’arrivée de la jeune marque française Poppik qui a imaginé des mosaïques ultra-graphiques en gommettes, à réaliser seul ou en famille,[…]

07/11/2017 | Actualité
Disney s’implante

Disney s’implante

Les héros marchent au super !

Les héros marchent au super !

Le jouet se met à la page

Le jouet se met à la page

Plus d'articles