Nous suivre La Revue du Jouet

Le lion sort ses griffes

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Le lion sort ses griffes

© RM

Le groupe King Jouet a clôturé 2021 sur un chiffre d’affaires HT de 400 M€, en hausse de 38 % versus 2020. Une performance qui découle à la fois de la reprise des magasins de l’enseigne belge Maxi Toys et d’une croissance à périmètre constant rendue possible par la transformation de son modèle commercial engagée depuis plusieurs années. 

 

Une croissance qui atteint les 17 % à périmètre constant pour les magasins de l’enseigne iséroise, malgré un contexte compliqué du fait de la pandémie et des difficultés d’approvisionnement, ce qui correspond à 5 millions de passages en caisses au cours de l’année 2021. Parallèlement, le site de e-commerce king-jouet.com a comptabilisé plus de 17 millions de visiteurs uniques entre janvier et décembre dernier, ce qui porte le poids des activités digitales à 15 % du chiffre d’affaires global de l’enseigne. De plus, engagé de longues dates dans le soutien des créateurs et fabricants de jeux et jouets français, King Jouet a réalisé 20 % du total de ses ventes avec ces entreprises, contre 14 % sur la globalité du marché français.

D’après les données du paneliste NPD (EPoS), sur un marché français total en croissance de 3 % en 2021 à 3,7 Mds€ TTC, et avec des spécialistes en hausse de 9 % (qui pèsent pour un tiers du marché), le Groupe King Jouet, incluant les enseignes King Jouet (270 magasins) et Maxi Toys (120 magasins) à périmètre constant, a gagné 1,1 point de part de marché sur un an et 1,2 point sur deux ans, ce qui représente 12,6 % des ventes de jeux et jouets en France. 

 

Un dynamisme constant

 

Après avoir créé un nouveau concept de point de vente dédié au centre-ville en 2019, King Jouet a lancé, l’an dernier, un nouveau modèle de magasin adapté aux périphéries des grandes villes. L’enseigne a également renforcé son maillage territorial en 2021 avec plusieurs ouvertures en France : Creutzwald (57), Meximieux (01), Bordeaux centre-ville (33), Mazamet (81), Rennes centre-ville (35), St-Jean-de-la-Ruelle (45), Calais (62) et Dôle (39) ; ainsi que quatre implantations au Maroc, à Rabat, Casablanca (deux ouvertures) et Tanger.

« Nous pouvons être fiers de ces résultats qui sont le fruit d’un investissement sans faille de chacun, pour toujours mieux accompagner les parents et faire rêver les enfants, déclare Philippe Gueydon, directeur général du Groupe King Jouet. Cela n’a pas été facile, mais nous sommes parvenus à maintenir un bon niveau de stock tout au long de l’année et, en rognant sur nos marges et en négociant avec nos fournisseurs pour qu’ils fassent de même, à limiter à 3 % la hausse des prix sur la saison de Noël 2021. Pour 2022, nous devons toutefois rester prudents du fait d’un environnement encore incertain, des risques de revalorisation des loyers, des hausses des prix des énergies et des aléas que font peser les hausses de tarifs annoncées par nos principaux fournisseurs. »

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Le marché reverdit

Le marché reverdit

The NPD Group décrypte le record des ventes observé avant le week-end de Pâques. En dépit d’un contexte délicat impacté par l’inflation, le marché des jeux et jouets a maintenu son cap[…]

17/05/2022 | résultatNPD
Bâti pour durer !

Bâti pour durer !

Pokémon, un succès monstre !

Pokémon, un succès monstre !

Lego empile les briques

Lego empile les briques

Plus d'articles