Nous suivre La Revue du Jouet

Le chèque carburant au pied du sapin ?

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,
Le chèque carburant au pied du sapin ?

La hausse généralisée des prix (énergie et produits alimentaires) va-t-elle impacter les achats de Noël ? Moins de dépenses, moins de cadeaux, consommation anticipée face aux pénuries annoncées, et dans quels circuits de distribution ? Les réponses dans le sondage OpinionWay pour Proximis(*), intitulé « Les Français et les cadeaux de Noël ».

 

Ce qu’il faut retenir de cette enquête...

 

Hausse des prix : moins de cadeaux et plus de stress

  • 58 % des Français estiment que leurs dépenses de Noël 2021 seront fortement impactées par la hausse des prix du carburant, de l’énergie et des produits alimentaires.
  • Un tiers utilisera tout ou partie de la prime inflation de 100 € pour ses cadeaux de Noël.
  • Dans ce contexte difficile, 56 % achèteront des cadeaux moins chers, 52 % feront un repas plus économique, 51 % réduiront le nombre de cadeaux et 45 % n’achèteront pas de sapin.
  • La hausse du prix de l’essence limitera les déplacements de 48 % des Français.
  • Un tiers achètera moins de cadeaux que l’an dernier (61 % autant, et seulement 5 % plus).
  • 47 % des Français stressent en raison du budget à dépenser pour leurs cadeaux de Noël (+ 8 points vs 2020).
  • La dépense moyenne prévue pour les cadeaux de Noël s’élève à 282 €, soit un budget légèrement supérieur à celui de l’an dernier avant l’annonce du confinement, mais inférieur de 20 % au niveau d’avant crise.

 

Le magasin reprend des couleurs face à Internet

  • 69 % des Français comptent acheter leurs cadeaux en magasin (+ 20 points vs 2020), en particulier pour les articles de mode et les produits de beauté.
  • Les cadeaux les plus achetés sur Internet seront les produits culturels, les jeux et jouets, et les produits high-tech/électroménager.
  • Les achats en magasin auront lieu prioritairement en grandes surfaces alimentaires (63 % vs 51 % en 2020), puis dans les points de vente des enseignes spécialisées (54 %), les petits commerces indépendants (48 %) et les grands magasins (22 %).
  • Les Français prévoient de dépenser davantage en magasins (151 € en moyenne) que sur Internet (135 €).
  • Les magasins sont plébiscités pour les critères suivants : voir/essayer les produits (60 %), les avoir immédiatement (54 %) et être dans l’ambiance de Noël (36 %).
  • La pression sur le pouvoir d’achat pousse à aller sur Internet pour bénéficier de meilleurs prix (47 %, + 6 points). Autres critères : éviter la foule (54 %) et pouvoir acheter à toute heure (49 %).
  • La gratuité des frais de livraison/retour inciterait à acheter encore plus de cadeaux de Noël sur Internet.

 

Des achats encore plus anticipés

  • 67 % des Français auront acheté la majeure partie de leurs cadeaux de Noël avant la fin-novembre.
  • 90 % auront terminé leurs achats au moins deux semaines avant Noël.
  • Le 17 décembre est la date à partir de laquelle 83 % des Français jugent plus prudent d’acheter leurs cadeaux en magasin plutôt que sur Internet, pour être sûrs de les recevoir à temps (+ 6 points vs 2020).

 

(*) Etude réalisée sur un échantillon de 1.017 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI, les 27 et 28 octobre 2021.

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

- 20 %

- 20 %

En l’espace de deux ans, le nombre de citations spontanées des différents héros fictifs et ides jeux vidéo préférés des 7-14 ans(*) a baissé de presque 20 % : un signal[…]

27/09/2022 | Etudejunior city
23 %

23 %

55 %

55 %

Le chiffre du mois : x 1,7

Le chiffre du mois : x 1,7

Plus d'articles