Nous suivre La Revue du Jouet

La presse mise sur le jouet

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,
La presse mise sur le jouet

Le spécialiste de la distribution auprès des commerces de proximité NAP et la messagerie Presstalis ont conclu un accord permettant à NAP de devenir l'actionnaire majoritaire de la société SEDDIF, propriétaire des enseignes Maison de la presse et Mag presse.

NAP se positionne ainsi comme un acteur incontournable de la distribution dans les commerces culturels de proximité avec un parc de 1.650 magasins indépendants sous enseigne. Cet accord s'inscrit dans la perspective de développement de SEDDIF dans lequel NAP s'est fortement investi depuis deux ans. En effet, NAP détenait 25 % du capital de SEDDIF depuis décembre 2012, et s'est largement impliqué dans la croissance des enseignes Maison de la Presse et Mag Presse qui fédèrent 1.650 points de vente accueillant, chaque jour, 850.000 clients.
L'accord conclu avec la messagerie de presse Presstalis permet à NAP de détenir 75 % du capital de SEDDIF, Presstalis en conservant 25 %. Grâce à cette opération, NAP poursuit sa stratégie d'investissement dans le commerce de proximité, et tout particulièrement les commerces de presse, en encourageant leur nécessaire diversification. « Notre objectif est de positionner clairement NAP comme un acteur incontournable de la distribution de proximité au niveau national, souligne Arnaud Ayrolles, président de l'entreprise. Et de faire des deux enseignes Maison de la Presse et Mag Presse le premier réseau de commerces multi-spécialistes de proximité en France. » NAP s'affirme ainsi en véritable allié des commerces de proximité indépendants. En leur proposant une gamme de solutions complète et clé en main, la société accompagne au quotidien ces magasins installés au cœur des lieux de vie et soutient la diversification de leurs activités pour en faire de véritables « convenience stores », pérennes et profitables.
Quel impact pour la filière des jeux et jouets ? « Nous travaillons avec tous les principaux fournisseurs du marché, rappelle Arnaud Ayrolles. Et notamment avec Asmodée pour la distribution des cartes Pokémon dans le circuit des marchands de journaux. Ce rachat va nous permettre de développer de vrais univers spécifiques de jeux et jouets dans les points de vente qui disposent d'un espace suffisant. Nous estimons ainsi que les deux-tiers de nos 1.650 magasins, soit ceux dont la surface de vente dépasse les 150 m2, ont le potentiel d'installer ce type d'univers aux côtés d'une offre presse jeunesse. » Pour quel type de produits ? « Notre limite se situe davantage dans la taille des boîtes, qui doivent être peu volumineuses, que dans la catégorie de jeux et jouets, estime Arnaud Ayrolles. Nous avons toute légitimité à vendre des produits de cour de récréation, bien évidemment, mais aussi des jeux et jouets traditionnels et des loisirs créatifs que l'on trouve dans les magasins spécialisés. Une maison de la presse est un vrai commerce de proximité implanté jusque dans les plus petites villes, sur lequel nous n'avons pas vraiment de concurrence. Aujourd'hui, notre réseau pèse, au total des deux enseignes, 1,9 milliard d'euros de chiffre d'affaires, où le poids du jouet oscille entre 4 et 5 %. Nous estimons que cette part peut s'élever, à terme, entre 7 et 8 % de notre CA global. »

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Jouets Sajou ouvre à Mayotte

Jouets Sajou ouvre à Mayotte

Avec l’ouverture de son nouveau magasin dans le département de Mayotte (976), au sein de l’archipel des Comores, l’enseigne pose ainsi un second pied en outre-mer, après son implantation à Saint-Denis de La[…]

28/11/2018 | ActualitéDistribution
Amazon prend pignon sur rue

Amazon prend pignon sur rue

« Nous devons organiser le spectacle dans nos magasins »

« Nous devons organiser le spectacle dans nos magasins »

Sous le sapin, quels jouets ?

Sous le sapin, quels jouets ?

Plus d'articles