Nous suivre La Revue du Jouet

La licence s’affiche… Ou pas !

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La licence s’affiche… Ou pas !

Selon la dernière vague du Kids License Monitor(*), les enfants assument le fait que les produits sous licence qu’ils arborent en disent beaucoup sur eux.

Un enfant qui dort dans des draps Batman rêve d’être un héros, un sac Hot Wheels fait penser à un passionné d’automobiles et une fille tenant une boîte à lunch Ninjago n’est sans doute pas une petite princesse. Les enfants font donc parfaitement la différence entre les héros qu’ils affichent à l’extérieur et ceux qu’ils utilisent à la maison. Pour les premiers, la perception extérieure est évidemment très importante : il s’agit d’avoir le thème que les autres trouvent aussi « cool ». Côté garçons, ce sont Batman, Griezmann et Superman, mais aussi les Lapins crétins pour les plus petits, et Fortnite ou Fifa Football Game pour les plus grands. Côté filles, on retrouve Raiponce ou Soy Luna, ainsi que Smiley et K.C. Undercover pour les plus âgées.

Les licences « à la maison » correspondent plutôt à un besoin de sécurité avec lequel ils ont peur de se ridiculiser auprès du groupe. Ces « Guilty Pleasures » ont pour nom Bugs Bunny, Masha et Michka, Peppa Pig ou Winnie l’ourson. L’étude indique aussi que les thèmes évoluent, en partie en fonction de l’âge, et passent d’adaptés pour l’extérieur à uniquement pour l’intérieur. Les plus petites filles considèrent ainsi My little Pony encore suffisamment cool pour être affiché auprès de leurs copines, mais n’aiment plus vraiment être vues avec en grandissant. Idem pour les Schtroumpfs, chez les garçons comme chez les filles.

(*) Vague III/2018 du Kids License Monitor pour laquelle l’institut d’études de marché « iconkids & youth » a questionné en ligne 1.268 enfants de 4 à 12 ans en Allemagne, en France et au Royaume-Uni.

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Les investissements publicitaires du marché des jeux et jouets

Le marché publicitaire des jouets et jeux a commencé l’année par des résultats négatifs, avec une baisse de 32 % de la pression brute après une année 2018 quasi à[…]

21/03/2019 | ActualitéDossiers
Toy « success » Story !

Toy « success » Story !

Prochain cap : 100 Mds d’€ !

Prochain cap : 100 Mds d’€ !

La FJP s’invite au Grand débat national

La FJP s’invite au Grand débat national

Plus d'articles