Nous suivre La Revue du Jouet

La guerre des trois

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La guerre des trois

Plusieurs offres de reprise en plan de cession des activités de Toys « R » Us France ont été déposées le lundi 3 septembre dernier, date limite de dépôt des offres fixée par le Tribunal de commerce d’Evry. Trois d’entre elles se détachent particulièrement :
- La première émane de Pierre Mestre, le fondateur et président du groupe Orchestra, spécialisé dans la vente d’articles de puériculture et de prêt-à-porter pour enfants.
- La deuxième de la société Jellej Jouets, une entreprise contrôlée par Cyrus Capital, l’un des fonds créanciers des entités américaines du groupe Toys « R » Us.
- La troisième, enfin, de la société Financière Immobilière Bordelaise, un groupe d’investissement français spécialisé dans l’immobilier commercial, qui a également pour projet de soutenir le plan de redressement par voie de continuation du groupe Ludendo – La Grande Récré.
Chacune de ces offres, si elle devait être retenue par le Tribunal de commerce d’Evry, permettra de préserver une part significative des magasins et des emplois de Toys « R » Us en France. La désignation du repreneur devrait intervenir au début du mois d’octobre. Dans l’intervalle, Toys « R » Us France poursuit normalement son activité en magasin et sur Internet.

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Coup de froid sur la saison

Coup de froid sur la saison

Le marché a enregistré, au mois de décembre, une tendance à la baisse de 4 % en valeur, impacté par un recul des volumes (- 4 %) et par les conséquences des mouvements sociaux : seule la semaine 52[…]

16/01/2019 | Actualité
Les achats sur Internet se stabilisent

Les achats sur Internet se stabilisent

Des jouets sur circuits alternatifs

Des jouets sur circuits alternatifs

Le chiffre 24/24

Le chiffre 24/24

Plus d'articles