Nous suivre La Revue du Jouet

La guerre des trois

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La guerre des trois

Plusieurs offres de reprise en plan de cession des activités de Toys « R » Us France ont été déposées le lundi 3 septembre dernier, date limite de dépôt des offres fixée par le Tribunal de commerce d’Evry. Trois d’entre elles se détachent particulièrement :
- La première émane de Pierre Mestre, le fondateur et président du groupe Orchestra, spécialisé dans la vente d’articles de puériculture et de prêt-à-porter pour enfants.
- La deuxième de la société Jellej Jouets, une entreprise contrôlée par Cyrus Capital, l’un des fonds créanciers des entités américaines du groupe Toys « R » Us.
- La troisième, enfin, de la société Financière Immobilière Bordelaise, un groupe d’investissement français spécialisé dans l’immobilier commercial, qui a également pour projet de soutenir le plan de redressement par voie de continuation du groupe Ludendo – La Grande Récré.
Chacune de ces offres, si elle devait être retenue par le Tribunal de commerce d’Evry, permettra de préserver une part significative des magasins et des emplois de Toys « R » Us en France. La désignation du repreneur devrait intervenir au début du mois d’octobre. Dans l’intervalle, Toys « R » Us France poursuit normalement son activité en magasin et sur Internet.

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Les Grands Prix du Jouet 2022

Les Grands Prix du Jouet 2022

126 jeux et jouets sur la ligne de départ, 23 trophées à l’arrivée, dont un Prix spécial du Jury et un Jouet de l’année 2022. Le palmarès de cette 39e édition des Grands Prix du[…]

La seconde vie des jouets

La seconde vie des jouets

Le « boss » du commerce

Le « boss » du commerce

King Jouet saisit l’occase

King Jouet saisit l’occase

Plus d'articles