Nous suivre La Revue du Jouet

L’union fait la force

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,
L’union fait la force

King Jouet et Picwic ont annoncé la signature d’un contrat de mandat de négociation vis-à-vis de leurs fournisseurs. Chaque enseigne conserve son autonomie commerciale, mais espère ainsi optimiser son offre tout au long de l’année.
« Même si, conjoncturellement, 2015 s'est plutôt bien passée d'une manière générale comme pour les deux enseignes King Jouet et Picwic, il n'en reste pas moins que, structurellement, la concurrence se renforce à tous les niveaux, explique Philippe Gueydon, président-directeur général du groupe voironnais. En effet, la vente sur Internet a accentué sa croissance et les hypermarchés sont toujours très présents ; tandis que le jouet est de plus en plus joué de manière opportuniste par certains distributeurs durant la saison. » D'où l'idée de regrouper les forces des deux enseignes pour peser d'un poids plus important vis-à-vis des fournisseurs, dans les négociations commerciales, bien évidemment – où chacune des enseignes a le pouvoir de négocier pour l'autre –, mais aussi pour obtenir des avant-premières, des exclusivités, de meilleures disponibilités des produits et la mise en avant des marques dans les magasins… « King Jouet et Picwic conservent leur autonomie en matière de politique commerciale et d'indépendance de leurs équipes d'achat, précise Philippe Gueydon. Par ailleurs, nous allons mutualiser notre salon d'enseigne Jouérama où nous accueillerons les équipes de Picwic, ce qui aura aussi pour effet de permettre aux fournisseurs de faire d'une pierre deux coups. »
Ce processus va se mettre en place progressivement et, selon les vœux des deux enseignes, de manière naturelle avec les fabricants dans un souci d'optimisation des relations. « Nous sommes arrivés au même constat avec King Jouet, poursuit Nathalie Péron-Lecorps, directrice générale de Picwic. Le marché est tendu, la concurrence s'accroît, alors que nos deux enseignes sont de vrais spécialistes avec un savoir-faire décliné tout au long de l'année et des équipes de ventes formées en conséquence. Nous avons donc largement notre place sur le marché, chacune selon son positionnement et son périmètre distincts, mais nous devons renforcer notre pouvoir de négociation vis-à-vis des fournisseurs qui ont tout intérêt à valoriser leurs marques au travers d'enseignes solides. » Un avis partagé par Philippe Gueydon : « Comme nous, les fournisseurs vivent du jouet toute l'année, rappelle-t-il. C'est la raison pour laquelle nous devons prendre le temps de construire ensemble un nouveau modèle économique, davantage tourné vers le sell-out, qui nous permettra de nous adapter pour les années à venir. Chaque enseigne va capitaliser sur ses atouts et son expertise avec l'ambition de grandir et de faire grandir les marques qui nous accompagnent. »

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Papiers, SVP !

Papiers, SVP !

La société Apli a lancé des box de 30 rouleaux de papier cadeau sur lesquels sont imprimés des photos d’animaux parmi les plus attractifs comme les félins (lions, tigres blancs…), les chevaux, les[…]

18/10/2019 | Actualité
Jeu de lettres

Jeu de lettres

Architecture

Architecture

Hape démontre son savoir-faire

Hape démontre son savoir-faire

Plus d'articles