Nous suivre La Revue du Jouet

Goliath vise un développement durable

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Goliath vise un développement durable

Avec la récente reprise des activités de la société Vivid, Goliath confirme sa stratégie de développement en termes d’activités et de territoires. Le point avec Philippe Bernard, directeur général de Goliath France.

 

« Nous avons démarré notre politique de croissance externe il y a quelques années, rappelle Philippe Bernard. Objectif : renforcer notre présence dans des territoires stratégiques comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni, un gros marché européen sur lequel nous nous devions d’intervenir. D’autant que les difficultés actuelles du marché britannique nous offrent de belles opportunités pour acquérir des sociétés dans des conditions qui auraient été encore inabordables peu de temps auparavant. » Certains de ces acteurs ont ainsi connu des difficultés financières qui les ont poussés à s’adosser à un partenaire pour massifier leurs activités. Parmi elles, Vivid bénéficie d’entités au Royaume-Uni, en Allemagne et en France où elle dispose de bureaux à Gennevilliers, en région parisienne, ainsi que d’un entrepôt à Compiègne. Cela a donc permis à Goliath de renforcer ses positions au sein des marchés européens sur lesquels l’entreprise intervient : la France, le Bénélux, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne, le Portugal, la Pologne et l’Italie via le rachat de Macdue qui lui a ouvert les portes d’une filiale.

« Nous nous attachons également à acquérir des sociétés très performantes en matière de recherche et de développement, comme cela a été le cas avec Tucker Toys, inventeur du Phlat Ball, poursuit Philippe Bernard. Car ce qui coûte le plus cher, dans les structures comme les nôtres, c’est justement le développement et les équipes dédiées. L’idée, c’est donc de continuer à rester créatif en interne, mais aussi d’aller nous renforcer avec le rachat de structures dont il s’agit de l’un des atouts majeurs. »

 

Vivid, intégration terminée

 

En France, à la suite du rachat de Vivid, la structure de l’entreprise britannique va disparaitre puisque Goliath va, en effet, absorber sous sa marque l’ensemble de l’activité des jeux de société et des jouets comme les peluches interactives et les mini-univers, et conserver seulement la marque Crayola en tant que telle pour toute l’offre de loisirs créatifs, incluant désormais les concepts SuperSand ou encore Pain Sation. Quant à Modelco, elle reste la marque dédiée aux gammes garçons et aux produits de plein air. « Malheureusement, nous sommes également contraints de fermer l’entrepôt de Compiègne car toute la chaîne logistique, du stockage à la livraison, va être concentrée aux Pays-Bas, ajoute Philippe Bernard. Cette décision va dans le sens de nos clients qui pourront ainsi bénéficier plus facilement des franco et des réassorts. Parallèlement, nous conservons les équipes du service marketing de Vivid qui possèdent un vrai savoir-faire dans leurs domaines d’activités, tandis que deux vendeurs et un compte-clé ont rejoint notre service commercial qui va prendre en charge l’ensemble des entités ainsi regroupées. »

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Distribution

Distribution

Implantations L’enseigne Jouets Sajou, propriété du groupe WDK Partners, poursuit son développement en France et dans les territoires d’Outre-mer avec l’ouverture de quatre magasins. Le premier dans le[…]

15/11/2019 | Distribution
Produits

Produits

Communication

Communication

Entreprises

Entreprises

Plus d'articles