Nous suivre La Revue du Jouet

Faites vos jeux !

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Faites vos jeux !

Avec une croissance des ventes en valeur de 13 % sur le permanent 2019, la France confirme sa position de plus gros marché européen des jeux de société.

342 M€ de chiffre d’affaires (+ 8 % vs 2017) et plus de 19 millions de boîtes vendues en 2018 : les jeux de société ont la cote en France, premier marché en Europe sur cette catégorie, loin devant le Royaume-Uni (250 M€) et l’Allemagne (246 M€). Une tendance pérenne typiquement française  dont The NPD Group décrypte les rouages.


Les grands classiques restent les grands gagnants

 

Parmi les cinq marques de jeux de société les plus vendues en France au cours du permanent 2019 figurent de grands classiques comme Monopoly, Scrabble et Uno, mais aussi des jeux plus récents comme Times Up ! et Dobble. Cette constance, sur un marché où le consommateur apprécie la nouveauté, s’explique en grande partie par le lancement de nouvelles éditions. Les marques alimentent la popularité de leur concept gagnant en le déclinant en mille et une versions, en y ajoutant un « twist » destiné à élargir son public ou en l’adoubant d’une licence dans l’air du temps (Monopoly Fortnite, Dobble Kids).


Tarte à la crème et jeux potaches pour un moment convivial


Depuis le succès de Pie Face, qui avait lancé la tendance des jeux transgressifs basés sur le comique de situation, les jeux d’ambiance se sont multipliés sur le marché. Le numéro un des ventes actuelles, « Blanc Manger Coco », est un jeu loufoque réservé à un public de plus de 16 ans. L’objectif de faire des associations de mots incongrues n’est pas sans rappeler la tradition des « cadavres exquis » initiée par les poètes surréalistes des années 20. Avec sa nouvelle édition spéciale intitulée « La petite gâterie » (n° 6 des ventes dans sa catégorie) et les variations dans les versions du jeu via l’ajout de nouvelles cartes, la popularité du concept ne fléchit pas.

Toujours dans l’esprit d’un jeu convivial et drôle pour « mettre de l’ambiance », l’édition Tricheurs du Monopoly, sortie en 2018, continue de caracoler en tête des ventes de la marque. Dans la même veine, Burger Quiz – inspiré du jeu télévisé éponyme et 3e meilleure vente dans la catégorie cette année – allie également humour et convivialité.


L’effet « kidultes »


La tendance « kidultes », qui s’étend sur l’ensemble du marché du jouet, est l’un des facteurs expliquant la croissance des ventes de jeux de société. En 2018, les adultes français ont acheté, pour eux-mêmes, plus de 3,7 millions de boîtes de jeux, soit une progression de 30 % par rapport à 2017. « Avec la « gamification » de la société, jouer est redevenu à la mode, explique Frédérique Tutt, expert mondial du marché du jouet chez NPD. On joue de plus en plus, à tout âge et en toutes circonstances (au travail, dans les transports en commun, entre deux rendez-vous…). Ce phénomène transcende les générations et s’est nomadisé grâce au smartphone. Et si les 18-35 ans portent la tendance avec la moitié des achats de jouets réalisés « pour soi », nos chiffres n’en montrent pas moins qu’un tiers des jeux pour adultes sont achetés par les plus de 35 ans. »


Jeux de société 2.0 ?


Que nous réserve l’avenir dans cette catégorie ? « L’innovation passera par l’introduction discrète de la technologie, explique Frédérique Tutt. Si le besoin de déconnecter est définitivement l’un des moteurs de ce retour au « jouer ensemble », on assiste, en parallèle, à l’arrivée du digital dans certains jeux comme, par exemple, le Monopoly Voice Banking qui va ravir les fans d’enceintes connectées. » Autres exemples de cette intégration de la high-tech aux grands classiques : le Pictionary Air, une version modernisée du fameux jeu de dessin à l’ère des tablettes, ou encore kNOW! de Ravensburger, qui fait appel à l’assistant Google pour proposer des questions toujours dans l’air du temps et des réponses actualisées automatiquement selon où et quand on joue.

« La pérennité des jeux de société est un cas d’école, conclut Frédérique Tutt. Après deux années consécutives de croissance en 2017 et 2018, le marché a poursuivi sa progression en 2019. La catégorie a su faire preuve de créativité et s’est adaptée à nos générations hyper-pressées. Les règles sont plus simples, les parties plus courtes et le plaisir immédiat. Pour attirer les Millennials et la génération Z (les moins de 25 ans), ils sont aussi plus transgressifs et s’inspirent des codes des réseaux sociaux. »


Le Top 10 des ventes de jeux de société

(En valeur, cumul janvier-septembre 2019)

Titres

Fournisseurs

Blanc Manger Coco

Blackrock Games

Uno

Mattel

Burger Quiz

TF1 – Dujardin

Monopoly Tricheurs

Hasbro

Monopoly classique

Hasbro

La Bonne paye

Hasbro

Blanc Manger Coco « La petite gâterie »

Blackrock Games

Scrabble classique

Mattel

Cluedo Reinvention

Hasbro

Monopoly Fortnite

Hasbro

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Hommage

Hommage

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Daniel Ebel, des suites d’une grave maladie. Agé de 67 ans, Daniel dirigeait la société Jouets Klein, basée à[…]

29/09/2020 | Hommage
Le jouet s’est remis à niveau avant les grandes manœuvres

Le jouet s’est remis à niveau avant les grandes manœuvres

Maxi Toys repris par l’actionnaire familial historique de King Jouet

Maxi Toys repris par l’actionnaire familial historique de King Jouet

Osmo lance le « STEAM building »

Osmo lance le « STEAM building »

Plus d'articles