Nous suivre La Revue du Jouet

Au jour le jour… Nos lecteurs sont confinés, mais l’information circule… (Saison 4 !)

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Au jour le jour…  Nos lecteurs sont confinés, mais l’information circule… (Saison 4 !)

Télétravail, activité réduite, déplacements limités… Le confinement a aussi soudainement que profondément modifié notre mode de vie, faisant resurgir quelques habitudes oubliées et révélant de nouveaux divertissements. Pour nous en parler aujourd’hui, Julien Durieux, chef de groupe Bazar Saisonnier chez Système U.

  • J’habite…

« Dès l’annonce du confinement et de la mise en place du télétravail, j’ai quitté Nantes – où je travaille désormais en semaine – pour retrouver ma famille. J’habite une maison de ville en plein centre de Bordeaux et j’y suis confiné avec ma femme, Alexia, professeur des écoles, ma fille Léa, étudiante, et mon fils Rémi, lycéen. Je n’ai malheureusement pas d’extérieur, ni jardin ni balcon… En revanche, la maison est très grande, ce qui laisse à chacun son espace de travail personnel. Et, surtout, aucun problème de réseau grâce à une connexion Internet nickel ! »

 

  • J’ai lu ou relu, vu ou revu, écouté ou réécouté…

« Finalement, comme je travaille presque encore plus qu’au bureau, je n’ai pas le temps de m’ennuyer en semaine. Toutefois, je tire parti de mon retour à Bordeaux pour profiter de ma collection de BD (j’en ai environ 600 !) que je relis, de toute façon, régulièrement. Côté livres, j’ai découvert il y a peu un auteur britannique, James Lovegrove, qui a écrit une trilogie où l’un de mes héros favori, Sherlock Holmes, lutte contre le Cthulhu imaginé par le grand H.P. Lovecraft. Juste excellent ! Par ailleurs, je me mets à jour sur les séries, Ozark et Kingdom sur Netflix, ou Carnival Row et Hunters sur Prime TV.

Je travaille aussi en musique : entre deux visio-conférences, j’écoute surtout des classiques du métal, notamment Iron Maiden. Je dois aller à leur concert le 13 juillet prochain, mais j’ai peu d’espoir qu’il soit maintenu. On a également ressorti quelques jeux de société, notamment Talisman, Dungeon Saga, Orc Quest, Les Demeures de l’Epouvante, Perudo, les Cités Perdues, Mysterium, 7 Wonders, etc. Et, pour finir, je me suis remis à jouer à l’une de mes passions, World of Warcraft : j’y joue depuis 2007, j’avais réussi à décrocher durant quatre mois… Mais je viens de replonger ! »

 

  • Ce que je n’avais jamais fait avant le confinement…

« Le télétravail, tout simplement. Surtout à cette échelle ! Tout a été déployé en 48 h pour l’ensemble du personnel de la Centrale Bazar. Il a fallu équiper les collaborateurs qui n’avaient pas d’ordinateur portable, fournir des accès à distance et, enfin, s’organiser. Après une petite semaine de rodage, tout se passe désormais très bien, avec beaucoup d’entraide et de bienveillance. Et cela nous a obligés à nous réinventer sur plein de sujets, comme nos files de sélection des produits saisonniers pour 2021 que nous allons faire en virtuel, sans échantillons.

Ah, oui ! Je me suis aussi laissé pousser la barbe : j’avais pris la décision peu de temps avant le début du confinement, et je n’avais jamais tenu aussi longtemps. »

 

  • Mes exercices quotidiens…

« J’ai la chance d’avoir une pièce dédiée qui me sert à la fois de bureau, de salle de jeu et de salle de sport. J’ai un tapis de course (une habitude que j’ai gardée de mon séjour au Moyen-Orient, où il faisait trop chaud pour courir en extérieur), un vélo d’appartement et j’ai acheté pour ma fille, il y a quelques mois, Ring Fit Adventure sur la Nintendo Switch, un jeu de fitness qu’au final, j’utilise presque plus qu’elle ! J’essaie donc de garder la forme, d’autant que mon épouse est devenue fan de l’émission de Cyril Lignac « Tous en cuisine » sur M6, et qu’elle cuisine tous les soirs les plats proposés. D’ailleurs, au moment où j’écris ces lignes, c’est boulettes sauce tomate-basilic, pennes et burrata ! »

 

  • Ce qui me manque le plus…

« Depuis début décembre, je passe la semaine sur la région nantaise et le week-end à Bordeaux. Or, me retrouver à Bordeaux sans pouvoir profiter des plaisirs de cette ville extraordinaire, c’est bien ce qui me manque le plus actuellement. Ne pas pouvoir se promener le long des quais, flâner en centre-ville (et en profiter pour acheter de nouvelles BD !) ou aller manger avec les copains le vendredi au Molly Malone un bon croque-madame accompagné d’une pinte de bière (spéciale dédicace à Florian, Nicolas, Zou et Alexis !), c’est très perturbant. De même qu’être dans l’impossibilité d’aller voir mes parents, qui habitent dans le Médoc, à une heure au nord de Bordeaux, et y retrouver mes deux frères, ma sœur et leurs familles pour partager un week-end ensemble. »

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Confinement : des semaines compensées

Confinement : des semaines compensées

L’institut d’études Junior City a mené, durant la 1ère semaine du déconfinement, un sondage en deux étapes consécutives auprès de 500 parents d'enfants du primaire et de[…]

20/05/2020 | ActualitéDistribution
Maxi Toys : six mois pour se relancer

Maxi Toys : six mois pour se relancer

Le jouet doit occuper l’espace

Le jouet doit occuper l’espace

Pokémon résiste au virus

Pokémon résiste au virus

Plus d'articles