Nous suivre La Revue du Jouet

65 Mds € dépensés sur Internet

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
La dernière étude présentée par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) au Ministère de l’Économie et de l’Industrie montre que les ventes en ligne ont poursuivi leur développement en 2015.
Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de plus de 182.000 sites Internet. La permanence de la méthodologie et le traitement des données ont été validés par le cabinet KPMG.

En 2015, le e-commerce a augmenté de plus de 14 %...
Au total, les Français auront dépensé 64,9 milliards d'euros sur Internet en 2015, un chiffre en hausse de 14,3 % par rapport à l'année précédente. Le nombre de transactions a, quant à lui, augmenté de 19 %, passant de 700 millions en 2014 à 835 millions en 2015.
Le marché des ventes sur Internet a progressé, en 2015, de manière plus rapide que l'an dernier (+ 11 % en 2014) grâce, notamment, à une augmentation plus forte que prévue sur les 9 premiers mois, et à des ventes de Noël en hausse de 12 % par rapport à 2014. Pour la seule période de Noël (novembre et décembre), le marché des ventes en ligne (produits et services) a progressé de 12 % pour atteindre 12,8 milliards d'euros.

Des montants moins élevés, mais des acheteurs plus nombreux et qui consomment toujours plus…
Le montant moyen de la transaction a enregistré, au cours du dernier trimestre, sa plus forte baisse : - 6 % sur un an. Il perd 5 euros par rapport au 4e trimestre 2014, faisant ainsi chuter le panier moyen annuel à 78 €, soit le montant le plus bas jamais enregistré. Cette baisse du panier moyen confirme la normalisation de l'achat en ligne qui se rapproche ainsi, chaque année, un peu plus du montant moyen des achats réalisés par les Français sur les autres circuits de commerce. En outre, cette baisse continue d'être compensée par l'arrivée de nouveaux acheteurs (2,3 millions de plus en un an – Source : Médiamétrie) et par l'augmentation de la fréquence d'achat.
Les acheteurs ont réalisé, en moyenne, 23 transactions sur l'année (soit près de 2 achats par mois) pour un montant de 1.780 euros (1.640 euros en 2014). Cela représente une augmentation de 13 % du nombre annuel de commandes par acheteur, et un montant annuel des dépenses en progression de 8 %. Ainsi, sur les quatre dernières années, la fréquence d'achat a augmenté de 68 % et le montant moyen dépensé de 45 % ; les acheteurs étant, quant à eux, 20 % plus nombreux qu'il y a quatre ans.
Cette fréquence d'achat profite aussi de la croissance du rythme de création de sites marchands dont le nombre a progressé de 16 % en un an, soit près de 25.000 sites supplémentaires sur les 12 derniers mois. Un record historique ! Il y a désormais plus de 182.000 sites marchands actifs en France, soit 100.000 de plus qu'il y a 5 ans.

En 2016, le marché devrait atteindre 70 milliards d'euros…
Le marché du e-commerce devrait progresser de 10 % en 2016 pour franchir la barre des 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Cette projection table sur la poursuite de l'augmentation du nombre d'acheteurs et de la fréquence d'achats – avec près de 1 milliard de transactions en 2016 – et sur une nouvelle poussée de l'offre puisque la barre des 200.000 sites marchands actifs devrait être franchie.

(*) Composition du panel iCE 40 : 3 Suisses, Accor-Hotels, Actissia, Air France, Auchan, Blanche Porte, Boulanger, Brandalley, Cdiscount, Cdiscount Pro, Club Med, Conforama, Darty, Edreams, Ebookers, Fnac, Go Voyages, Bruneau, Kiabi, La Redoute, Lastminute, LDLC Pro, Legallais, Manutan, Mistergooddeal, Opodo, Pierre & Vacances, Raja, Rue du commerce, Sarenza, Sephora, Showroomprivé, Spartoo, Staples/JPG, Ugap, Vente-privee.com, vente-privee-voyage.com, Verbaudet, Viking Direct, Voyages-sncf.com, Yves Rocher.


Méthodologie


Les résultats sont issus des études menées par la Fevad à partir des données collectées directement auprès des sites marchands et des plates-formes de paiement sécurisées (détails sur demande). Le calcul de l'estimation du marché global est obtenu en agrégeant les données recueillies auprès des sites du panel iCE40 et la valeur des paiements électroniques (hors membres du panel iCE.40) communiqués par les prestataires participant au panel PSP.

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Goliath fait l'acquisition de Vivid Toy Group

Goliath fait l'acquisition de Vivid Toy Group

Jusqu’à présent détenue par Privet Capital, la société Vivid est présente dans plus de 60 marchés du monde entier, et intervient dans la totalité des différents circuits de[…]

14/11/2018 | ActualitéDossiers
La Toys Run est de retour !

La Toys Run est de retour !

Merci les jouets !

Merci les jouets !

Les valeurs sûres du jouet français

Les valeurs sûres du jouet français

Plus d'articles