Nous suivre La Revue du Jouet

55 %

Bruno Bokanowski

Sujets relatifs :

, ,
55 %

Les enfants se mettent à table : 55 % des 7-14 ans mettent régulièrement le couvert et un tiers d’entre eux aiment le faire, sans distinction entre filles et garçons.

 

Dans une société en quête de réduction des inégalités entre hommes et femmes, et se voulant résolument plus paritaire, une récente étude menée auprès d’enfants du primaire révélait qu’une large majorité d’entre eux ont une vision non-genrée des métiers de médecin ou vétérinaire, et « plutôt non-genrée » de celui d’enseignant(e)… ; tandis que les métiers de policier ou pompier sont considérés pour au moins un tiers d’entre eux comme des métiers plus masculins, tout comme les professions liées à la technologie et l’informatique. Certains stéréotypes ont la vie dure !
Les enfants évoluent aujourd’hui dans un environnement où l’école et de plus en plus de séries animées leur inculquent l’égalité entre filles et garçons, en parallèle de leurs parents, quasiment tous supporters de l’idée que les jouets devraient ne pas être genrés, mais qui en fin de compte achètent toujours plus de poupées-poupons pour les petites filles et plus de voitures miniatures pour les petits garçons.  

Pour l’essentiel, les études menées auprès des enfants concernent leurs centres d’intérêt, ce qui les fait « kiffer », les produits qu’ils demandent à leurs parents et leurs habitudes de consommation, avec bien souvent des variations significatives lorsqu’il s’agit d’activités de loisirs ou de la perception de leur environnement, en fonction de l’âge et de leur niveau de maturité, mais aussi entre filles et garçons.

 

Des clichés en voie de disparition

 

Qu’en est-il de ces différences pour les activités plus anodines de la vie de tous les jours, comme la contribution aux « petites tâches ménagères », marqueurs de l’éducation et de l’apprentissage de la vie en société ?

Entre 4 et 5 enfants sur 10 de 4 à 14 ans prennent régulièrement(*) part à des tâches domestiques, comme mettre et/ou débarrasser la table, faire son lit, ranger sa chambre ou s’occuper des animaux domestiques lorsqu’il y en a, aller vider les poubelles ou participer au tri des emballages, ou bien encore aller chercher le courrier dans la boîte à lettres. Bien évidemment, la participation à certaines de ces tâches fluctue en fonction de l’âge. Mais, l’important est de constater que pour très peu d’entre elles il y a des différences marquées entre filles et garçons (les deux plus fortes variations sont de seulement + 10 points chez les filles pour « faire son lit » et + 13 points pour « s’occuper des animaux domestiques »). Selon leurs parents, garçons et filles aident dans les mêmes proportions. On est sur la bonne voie !

Même constatation, au global, lorsque l’on analyse les « j’aime – j’aime pas » des enfants sur leur participation à la vie de la maison ou sur des activités du quotidien : les différences d’opinions entre filles et garçons sont assez minimes, même si les filles sont 1,4 fois plus nombreuses que les garçons à aimer(**) faire leur lit ou aller faire les courses, alors qu’elles sont en moyenne seulement 1,1 fois plus enjouées pour se brosser les dents, ranger leur chambre, manger des légumes ou bien encore aller à l’école – et chez le coiffeur – histoire de conserver tout de même (encore) un peu l’image de la « petite fille modèle » plus ordonnée, plus sérieuse, plus impliquée dans la logistique ménagère…

Des clichés en voie de disparition, même si filles et garçons ne jouent pas encore obligatoirement aux mêmes jeux, et n’ont toujours pas le même genre de sensibilité.

 

 

 

(*) Cumul de « très souvent » et « souvent » selon leurs parents)

(**) Cumul de « j’adore ! » et « j’aime bien »)

 

Source : Junior#Crush : étude barométrique annuelle réalisée par JuniorCity en plusieurs vagues (les chiffres cités proviennent de la vague d’avril 2022), sur les centres d’intérêt et les habitudes de consommation des enfants de 4-14 ans et de leurs familles. 750 familles représentatives national, avec enfants de 4 à 14 ans.

 

Chaque semaine, recevez notre newsletter

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la newsletter de la Revue du Jouet

Nous vous recommandons

Le chiffre du mois : x 1,7

Le chiffre du mois : x 1,7

1,7 fois plus(*) d’enfants âgés de 3 à 12 ans ont aujourd’hui accès aux différentes plateformes de téléchargement de programmes qu’à la télévision[…]

10/05/2022 | Etudejunior city
Le jeu, ça s’apprend !

Le jeu, ça s’apprend !

Le chiffre du mois : 59 %

Le chiffre du mois : 59 %

82 %...

82 %...

Plus d'articles